Le Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et des Technologies de l’Information et de la Communication, élabore et met en œuvre la politique générale du Gouvernement en matière d’Enseignement Supérieur, de Recherche Scientifique et des Technologies de l’information et de la Communication. Dans ce cadre, il est chargé notamment :

  1. En matière d’Enseignement Supérieur et de Recherche Scientifique :
    •  De proposer les stratégies et programmes de développement du secteur de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique qui sont soumis au gouvernement pour approbation ;
    • De développer une offre de formation supérieure professionnelle adaptée au besoin du pays ;
    • D’élaborer et de mettre en œuvre une politique nationale en matière de recherche scientifique ;
    • De coordonner les activités liées aux domaines de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ;
    • De promouvoir les offres des formations professionnelles supérieures et leur adaptation aux besoins du développement du pays;
    • De fixer les conditions d’ouverture et d’accès des Etablissements d’Enseignement Supérieur public et privé, les conditions d’accréditation des programmes et des filières de l’enseignement supérieur et l’orientation des étudiants vers ses établissements ;
    • De développer, d’encadrer et d’organiser une recherche scientifique centrée sur les domaines prioritaires économique, sociale et culturel du pays ;
    • D’organiser, d’encadrer et de suivre la promotion de l’enseignement supérieur privé ;
    • De veiller à la mise en œuvre et à l’actualisation des indicateurs de suivi de l’enseignement supérieur et de  la recherche scientifique ;
  2. En matière des Technologies de l’information et de la Communication :
    • De la détermination et de la mise en œuvre des choix stratégiques en matière des Technologies de l’Information et de la Communication, du développement des infrastructures d’interconnexion et des protocoles d’échange au niveau national ;
    • De la mise en place d’un cadre juridique et institutionnel adapté au développement des postes, des télécommunications et des technologies de l’information, en tenant compte des principes d’éthique et de déontologie dans ces domaines ;
    • De la définition du cadre de confiance permettant le développement des échanges numériques, l’élaboration et la mise en œuvre des politiques d’appui sectoriel nécessaire en matière des Technologies de l’lnformation et de la Communication notamment pour ce qui est des interconnexions et des applications, la définition et la mise en œuvre de la politique d’accès universel aux services des Technologies de l’lnformation et de la Communication ;
    • Du développement de la coopération et des échanges avec les Etats, organisations régionales et internationales ainsi que les autres partenaires concernés  en matière des Technologies de l’information et de la communication ;
    • De la définition des normes d’interopérabilité des protocoles d’échanges avec les états ,organisations régionales et internationales ainsi que les autres partenaires concernés ;
    • De l’audit des activités des Technologies de l’information et de la communication non couvertes par l’Autorité de Régulation et leur mise aux normes ;
    • De la promotion et du développement de l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication notamment dans les transactions et les activités économiques ;
    • De la vulgarisation des technologies de l’information et de la communication et des services postaux au niveau national ;
    • De l’orientation et l’appui à la formation en matière des Technologies de l’Information et de la Communication ;